Accueil      Pierre du Mois
 Émeraude 
                



L'émeraude est connue depuis l’Antiquité la plus lointaine. Voilà 5000 ans, les Égyptiens puisaient dans leurs mines d’émeraude pour façonner des joyaux destinés à l’aristocratie. 


Appelé aussi mines de Cléopâtre, le gisement de Djebel Zabarah fut ainsi nommé en raison de la fascination que les émeraudes exerçaient sur la célèbre reine égyptienne. Fière de son fameux profil, la souveraine offrait d’ailleurs à son entourage des émeraudes à son effigie, que ce soit en objet ou en bijoux tels que des pendentifs émeraude, bracelets ou colliers.


De leur côté, les Babyloniens, 2000 ans avant notre ère, se servaient de l’émeraude comme une monnaie.


La légende déclare également que l'émeraude était l'une des quatre pierres précieuses données par Dieu au roi Salomon. Ces quatre pierres auraient doté le roi de pouvoir sur toute la création.


Les Romains connaissaient l’émeraude, qu’ils faisaient venir du gisement d’Habachtal, dans l’Autriche actuelle. Néron aurait même utilisé, pour corriger sa vue défaillante, un curieux instrument d’optique fabriqué en émeraude. Pline, pour qui le vert de l’émeraude était incomparable, la recommandait d’ailleurs pour le soin des yeux. 


Des récits datant du Moyen Âge et faisant partie de la légende arthurienne prétendent que le saint Graal était en émeraude. Ce réceptacle du sang du Christ ne pouvait être aperçu que de quelques chevaliers de la Table Ronde.C’est au XVIe siècle que les conquistadors espagnols mettent à jour, en Colombie, les gisements intacts de Chivorsera et Muzo. 


En Colombie la légende de l'émeraude dit qu'elle provient des larmes de Fura, un chef amérindien. Sa splendide femme Tena le trompant, il monta sur la montagne pour pleurer. Il versa des larmes pendant plusieurs jours. Ses larmes devinrent des émeraudes. Celui qui en possède à des pouvoirs nouveaux, des intuitions.


À la fin du XVIIe siècle, on découvre l’émeraude du grand Moghol, une gemme de plus de 217 carats, décorée de motifs religieux. 


De nos jours, l’émeraude est parfois confondue avec le corindon vert, appelée aussi émeraude orientale, qui tient davantage du rubis ou du saphir.



L’émeraude est la pierre de l’harmonie. Elle à instaurer un climat de bienveillance et de compassion, tant dans les relations familiales qu’amicales ou encore amoureuses. C’est une pierre qui soulage effectivement les troubles affectifs. Elle aide à équilibrer les sentiments amoureux et intervient dans les rapports familiaux pour aider à améliorer les relations entre parents et enfants.


Elle permet de mettre de côté les sentiments négatifs afin de faire preuve d’ouverture d’esprit, de tolérance et de compréhension face à l’autre et encourage ainsi la loyauté tout en facilitant l’instauration d’un climat propice à l’amitié. Elle aide alors à régler les conflits, mêmes anciens. C’est également une pierre qui peut servir à renforcer sa coopération et donc à stimuler le travail d’équipe. C’est dont la pierre par excellence pour améliorer ses rapports à autrui.


Ce béryl possède aussi des vertus psychiques qui peuvent aider les personnes essayant la lithothérapie plus individuellement puisqu’elle contribue à lutter contre la claustrophobie et à entrer en harmonie avec soi-même en calmant ses émotions afin de trouver un sentiment de paix intérieur.


Elle peut également aider à soulager des affections variées sur le plan physique. Elle contribue d’abord à conforter le système immunitaire et par extension, elle encourage les traitements dans leur efficacité. Elle aide par exemple à apaiser le système digestif. Elle peut aussi aider à apurer le pancréas ainsi que le foie. La pierre émeraude est aussi connue pour agir sur les troubles de la vue. Elle vient également aider les personnes qui recherchent un complément d’aide dans les symptômes de leurs troubles cardiaques ou encore dans le durcissement des tissus. 


Plus généralement, elle accompagne les personnes en convalescence dans la récupération de leurs capacités physiques. C’est une pierre qui va aider à la mémorisation et aux apprentissages.



L’origine étymologique du mot « émeraude » est incertaine. Il proviendrait du latin « smaragdus » qui lui-même serait une déformation du mot perse « zamarat » signifiant « cœur de pierre ». Comme pour beaucoup de pierres précieuses, l’émeraude entremêle fantasmes et réalité historique. En effet, connue depuis l’Antiquité, cette pierre a fait l’objet de nombreuses légendes.

D’après les alchimistes, une émeraude était tombée du front de Lucifer pendant sa chute. L’ésotérisme la tient ainsi pour le plus puissant de tous les talismans.


L’émeraude est une variété de béryl, une espèce minérale du groupe des silicates. Elle doit sa couleur verte au vanadium, au chrome et au fer qui la composent. En réalité, elle est dichroïque c’est-à-dire qu’elle absorbe des longueurs d’ondes différentes selon l’angle d’éclairement et renvoie alors deux couleurs différentes : vert-jaune ou vert-bleu.


Lorsqu’on la chauffe, elle offre une perle vert clair. Sa dureté est comprise entre 7,5 et 8 sur l’échelle de Mohs qui permet de mesurer la dureté des minéraux et sa densité varie entre 2,7 et 9. Les émeraudes peuvent être identifiées par spectrométrie de masse en mesurant la proportion des isotopes d’oxygène. Cette identification permet notamment de faire le lien entre les gisements connus et les anciennes pierres.




 

TRADITIONS DE LA PIERRE ÉMERAUDE


Alchimie : La pierre de la connaissance secrète et d’Hermès : le messager des dieux.


Chrétienté : La pierre du pape.


Noces d’émeraude : 40 ans de mariage.


Traditions amérindiennes : renouveau printanier et fertilité.


Traditions en Europe à l’époque du Moyen Âge : favorise la grossesse et les vertus aphrodisiaques, favorise l’accouchement et écarte les mauvais esprits.

La pierre d’émeraude est la pierre de la jeunesse éternelle.


La pierre est aussi la connaissance secrète : tous les préceptes des sciences occultes étaient gravés sur la table d’émeraude. Elle a été enterrée près d’Hébron, avec la momie du dieu égyptien Thot. Elle fut ensuite retrouvée par Sara, la femme d’Abraham (certains disent par Alexandre le Grand).


Enfin, les légendes nous disent que la coupe du Graal fut taillée dans la pierre émeraude arrachée sur le front de l’archange Lucifer par Saint Michel lorsque ce dernier se manifesta contre dieu. L’émeraude tomba sur terre et fut offerte à la Reine de Saba par Salomon après l’avoir retrouvé. Bien plus tard, elle fut taillée en forme de calice et était détenue par Nicomède, puis Joseph d’Arimathie ainsi que Jésus-Christ (il se servit de la coupe en émeraude durant la Cène). Dorénavant, c’est le St Graal…

         

           ©Mai 2022 //  Boutique Avallon